Et si on parlait


Petit bilan de milieu d’année pour se motiver

Qui a dit que le temps filait à tout allure ? J ‘en reviens pas qu’on soit déjà à la moitié de l’année ! Un petit bilan s’impose autant pro que perso pour voir si la direction prise est la bonne.

Côté pro :

  • j’avais dit en début d’année que je publierai une fois par semaine. Bon, t’as bien vu, je n’y suis pas arrivée. Toutes les deux semaines me convient mieux pour l’instant alors je vais continuer comme ça
  • de nouveaux modèles et de nouvelles imitations de matières ont vu le jour. Ca avance moins vite que je le souhaiterai mais ça avance 🙂 plusieurs croquis sont nécessaires avant de trouver celui qui peut te convenir le plus et plus d’un essai aura fini dans la boîte « à ratés »
  • les ventes sont en légère augmentation et le modèle préféré reste l’ours
  • j’ai appris à calculer des prix justes et désormais (même si je ne vends qu’un bijou) je me verse à la fin du mois la partie « salaire » et mine de rien ça motive !
  • je rectifie ce qui ne marche pas ou que j’ai oublié ou mal mis en place pour être dans les clous et ce, gràce aux formations premium des Pies bavardes. Bon y a encore du boulot, je ne te le cache pas  ! J’adore cette formation, j’apprends plein de choses intéressantes et Mélanie est juste au top !

 

Côté perso :

  • Ca faisait parti de mes envies de changement de vie ! Je déménage bientôt (dans moins de 2 mois, j’aurai quitté la Lorraine – les filles sont déjà inscrites dans leurs nouvelles écoles ) !
  • je vais démissionner de mon job alimentaire (je ne veux plus distribuer tout ces prospectus qui remplissent nos poubelles, je ne supporte plus tout ce gâchis de papier surtout qu’on a beau dire aux supérieurs qu’il y en a beaucoup trop par rapport aux boîtes aux lettres et que rien ne change ! ils s’en foutent complètement mais pendant ce temps là, faut les manipuler et les transporter ! Vraiment ras le bol, sans compter la fatigue des kilomètres quotidiens, l’agressivité de certaines personnes…)
  • j’ai décidé de laisser la galère financière derrière moi en changeant ma façon de consommer ! Deviendrai-je « licorne » ? Non pas encore, mais disons que je fais plus attention et j’essaie d’apprendre à mes filles d’ acheter le nécessaire et beaucoup moins de superflu

(Extrait de l’agenda Vie de Kifs)

 

Voilà pour les grandes lignes de ce bilan de mi-année. Je le trouve plutôt positif. Je ne sais pas encore si c’est moi qui construit mon entreprise et si c’est mon entreprise qui me construit, mais je sens du changement au plus profond de moi. Ben yapluka continuer sur ma lancer ^^

Et toi ? Fais tu de temps en temps un bilan de ta vie ? Juste te poser et te dire wahou j’ai fait tout ça, c’est top !

 


Bonne fête des mères 1

Je devais publier cet article ce matin mais ma fille aînée m’a fait la surprise de débarquer au moment où j’allais m’installer devant mon ordinateur. J’étais trop contente de sa visite et je sais que tu ne m’en voudras pas d’avoir repoussé à ce soir cette publication. Et puis après tout ça devrait être tout les jours la fête des mères, tu ne crois pas ?

J’ai été gâtée comme tout les ans mais mon vrai bonheur c’est finalement d’avoir mes enfants près de moi, il n’y a pas mieux !

A toutes les mamans du monde, je souhaite une jolie fête des mères <3


MinibulleCréations change de nom 2

Il y a quelques mois, je t’ai déjà parlé de mon envie de changer le nom de ma marque pour être plus en adéquation avec ce que je fais désormais. Cette idée a depuis fait son chemin. Elle a mûri tranquillement dans mon esprit. Et aujourd’hui, je saute le pas.

Il me fallait un nom plus masculin pour mieux coller à mon nouvel univers

Il me fallait un nom qui me ressemble. Alors j’ai repensé à ce(ux) qui a (ont) fait qui je suis aujourd’hui, ce(ux) qui m’a (ont) rendue heureuse.

Il me fallait un nom qui rassemble comme un point de rendez-vous

Et là, l’évidence !

Minibulle Créations devient… roulement de tambour !!!…. RUE ZAK

Phonétiquement c’est le nom de ma grand-mère, cette personne géniale qui a fait qui je suis aujourd’hui. C’est le nom de cette famille qui m’a toujours portée vers la réussite sans jamais me juger.

RueZak, un lieu de rendez-vous pour ceux qui cherchent un bijou masculin à offrir ou à s’offrir.

Maintenant que l’annonce est faite, il me faut migrer mon blog (car en plus de changer de nom je change d’hébergeur). Ca va sûrement me prendre un peu de temps, faut pas faire de boulette ^^

La boutique a déjà changé de nom : https://www.etsy.com/fr/shop/ruezak

Facebook a refusé le changement de nom de la fan page ! Un comble quand on sait déjà le peu de visibilité qu’on a chez eux ! Je vais sûrement être obligée d’en faire une nouvelle. Pffff quelle perte de temps et d’énergie ce réseau !!!

Je te dis à bientôt pour la suite 😉

 

Edit du 17 mai 2017 : finalement, j’ai réussi après plusieurs essais à faire changer le nom de la fan page  (danse de la joie !). Voici donc le lien : https://www.facebook.com/RueZak/

 


Pourquoi un homme met-il des bijoux ? 3

J’ai été marquée pour ne pas dire choquée par la réaction d’une personne à un marché sur lequel j’exposais. En voyant mon stand elle a fait cette remarque « des bijoux pour hommes ? C’est n’importe quoi ! » et c’est éloigné. Pour cet homme (parce qu’il s’agissait d’un homme), le bijou ne doit être porté que par une femme. 

Hein? Quoi? Eh gars c’est complètement révolu cette idée !!!! Et pourtant, il en est encore ainsi pour beaucoup de personne.

Mais l’homme, aussi virile soit-il, porte des bijoux depuis trèèèèèès longtemps. Les hommes ont toujours adoré porter ce qui brille. Ce sont d’ailleurs souvent des hommes de haut rang qui en portaient pour montrer leur richesse et donc leur pouvoir (les pharaons en sont un exemple mais aussi les empereurs romains, des monarques européens, les papes). 

Portrait de Hercule-François de Valois (source : http://www.wikigallery.org)

Au fil du temps, on a pu reconnaître à quel groupe appartenait un homme rien qu’en voyant les bijoux qu’il portait :  une chevalière à l’auriculaire pour un aristocrate, un anneau à l’oreille pour un marin… Et puis stop ! Il a été « décrété » que le bijou devait être féminin (un homme qui en portait était obligatoirement homosexuel) et voilà comment pendant plusieurs siècles le bijou masculin a disparu.

Jusqu’à la révolution sexuelle dans les années 60-70 où l’homme a pu remettre des bijoux sans pour autant être efféminé. Plus d’ambiguïté, l’homme reste homme même avec un bijou, quelque soit son statut dans la société. Et c’est tant mieux ! Parce que comme ça je peux continuer à créer pour eux ^^

source : pinterest

Pour un homme (en tout cas pour celui qui ose en porter), le bijou  est, et restera, ce détail qui lui permet d’affirmer sa personnalité et son individualité de manière subtile